Rechercher

Polka magazine

Que fait-on ce week-end ? Le studio Kodak, “Au jardin fleuri”, “Au terminus”... Ces commerces désertés, ces enseignes laissées aux aléas du temps, Thibaut Derien les a immortalisés. Ils font partie des souvenirs de chacun et pourtant, personne ne pourrait dire où ils se trouvent exactement. La plupart du temps, on passe devant sans s’en rendre compte. Ils font partie du paysage. Mais bientôt, ils n’existeront définitivement plus. D’ailleurs, sur ces clichés, on croirait arpenter une ville fantôme. Il s’agit en réalité de la France entière que le photographe a parcourue pendant près de dix ans, travaillant à la manière d’un documentariste. Il voulait attester d’une époque bientôt révolue. Il

Le Bonbon

Quand les petits commerces deviennent fantômes La France abrite des millions d’habitants, et pourtant derrière elle se cachent de nombreux endroits fantômes. Avec l’industrialisation et l’urbanisation, de plus en plus d’endroits sont abandonnés chaque jour. Thibaut Derien a photographié ces endroits cachés à travers une série intitulée “J’habite une ville fantôme”, actuellement exposée à la Little Big Galerie. https://www.lebonbon.fr/sorties/paris-ville-fantome-en-photos/ #Jhabiteunevillefantôme #ThibautDerien #LeBonbon

Lumières de la ville

J'habite une ville fantôme par Thibaut Derien Thibaut Derien photographie la France. La France qui fut et qui n’est plus. La France des petits bourgs écrasés par la globalisation et les nouveaux procédés de consommation. Une France fantôme dont la coquille tient toujours debout, par on ne sait quel miracle, mais vidée de sa substance, de son essence.… http://www.lumieresdelaville.net/2016/04/18/jhabite-une-ville-fantome-par-thibaut-derien/ #Jhabiteunevillefantôme #ThibautDerien #Lumièresdelaville

Le Figaro

J'habite une ville fantôme,le témoignage photo de Thibaut Derien Actuellement exposé à la Little Big Galerie à Paris jusqu'au 30 avril, le photographe a capturé une litanie de boutiques à l'abandon, évoquant le déclin inexorable du petit commerce de proximité. Les portes se ferment les unes après les autres et le souvenir de l'animation qui y régnait s'évanouit définitivement. Il y a dix ans, le photographe Thibaut Derien a commencé à parcourir la France, évitant les grands axes routiers pour privilégier les petits centres-villes désertés… http://www.lefigaro.fr/culture/2016/04/16/03004-20160416ARTFIG00030--j-habite-une-ville-fantome-le-temoignage-photo-de-thibaut-derien.php#xtor=AL-201 #Jha

L'Œil de la Photographie

Paris : Thibaut Derien, J’habite une ville Fantôme C’était en 2014. Thibaut Derien exposait pour la première fois à la Little Big Galerie sa série J’habite une ville Fantôme. Il revient à nouveau rue Lepic avec de nouvelles images de boutiques fermées, aux enseignes et typographies familières qui disparaissent des façades. Toute la série est réunie dans un livre, premier ouvrage des Editions du Petit Oiseau. Thibaut Derien, ancien chanteur, a commencé à photographier les anciennes devantures de commerces fermés lors de ses tournées en France et en Belgique, où il a séjourné 2 ans. Il a lâché le micro pour son appareil photo qu’il ne quitte plus… http://www.loeildelaphotographie.com/fr/2016/0

Réponses photo

Magasins en berne http://www.reponsesphoto.fr/event/jhabite-une-ville-fantome-de-thibaut-derien/ #Jhabiteunevillefantôme #ThibautDerien #Réponsesphoto

BIBA magazine

"J'habite une ville fantôme"de Thibaut Derien Thibaut Derien , ancien chanteur , a commencé à photographier les anciennes devantures de commerces fermés lors de ses tournées en France, et en Belgique, où il a séjourné 2 ans. Il a lâché le micro pour son appareil photo qu'il ne quitte plus afin de se consacrer entièrement à sa première passion, la photographie… http://www.bibamagazine.fr/culture/photographie/photo-j-habite-une-ville-fantome-de-thibaut-derien-54509 #Jhabiteunevillefantôme #ThibautDerien #BIBA